L’ortie : un anti-inflammatoire efficace pour traiter les douleurs articulaires

Classée à tort en tant que mauvaise herbe, l’ortie s’avère pourtant être une plante aux multiples vertus thérapeutiques. On l’utilise pour ses bienfaits santé depuis près de 2000 ans. Parmi ceux-ci figure notamment sa capacité à apaiser les douleurs articulaires. Ceci notamment grâce à l’action anti-inflammatoire de l’ortie.

Présentation de l’ortie

ortie
Grâce à sa propriété anti-inflammatoire, l’ortie soulage les douleurs articulaires

L’Urtica dioica, communément appelée ortie ou ortie piquante, est une plante des régions tempérées. Poussant dans les jardins, les parcs et même dans les fossés, elle peut être retrouvée un peu partout. Atteignant parfois les 120 cm de hauteur, elle se caractérise notamment par ses fleurs vertes formant des grappes. Elle est également connue pour les urticaires qu’elle cause par les poils urticants qui hérissent ses feuilles.

Redoutée pour ses piques, l’ortie peut cependant apporter divers bienfaits pour la santé. Riche en éléments nutritifs, elle peut être consommée comme légume au même titre que les choux ou les épinards. Elle présente aussi des effets astringents, antihémorragiques et anti-infectieux expliquant son usage lors de blessures ou de règles abondantes. On la conseille aussi dans le traitement de l’hypertrophie de la prostate et dans le but d’apaiser certaines réactions allergiques. Bien connue pour ses divers bienfaits médicinaux, la plante est surtout appréciée pour sa capacité à calmer les douleurs qui peuvent toucher les articulations.

Ce sont notamment les feuilles de l’ortie qui servent de remède. La racine, elle, est surtout utilisée dans le traitement de l’hypertrophie de la prostate. Outre l’ortie piquante, on connaît bien aussi l’ortie brûlante ou Urtica urens, une espèce voisine présentant les mêmes propriétés.

Effets de l’ortie sur les douleurs articulaires

Tout comme la bromélaïne, l’ortie est l’une des plantes qui sont aujourd’hui connues pour leur capacité à prendre en charge les douleurs articulaires. Ceci grâce à certaines de ses propriétés.

Stimulante de la circulation sanguine

Une pratique a longtemps servi aux légionnaires romains : l’urtication avec des branches d’ortie. Celle-ci consiste à se flageller avec des bouquets frais le dos ou les jambes afin de calmer les douleurs et de revigorer le corps. Bien que cette méthode semble inhabituelle et éprouvante, les observations scientifiques reconnaissent aujourd’hui son efficacité.

Les poils urticants des feuilles causent, en effet, des démangeaisons et favorisent la dilatation des vaisseaux sanguins. Ce qui stimule la circulation sanguine au niveau des articulations douloureuses et permet l’évacuation des toxines à l’origine des rhumatismes. Par ailleurs, l’acide formique contenu dans les feuilles aide à calmer les douleurs articulaires.

Cette pratique est efficace pour traiter des cas d’arthrite et des pathologies comme l’arthrose. Plus les feuilles sont fraîches et piquantes, meilleurs sont les effets obtenus. (1)

Purifiante

Mis à part sa capacité à améliorer la circulation sanguine, l’ortie est également appréciée pour son action purifiante. Il s’agit, en fait, d’un excellent dépuratif notamment grâce à son effet diurétique. On recommande même les feuilles de la plante en cas de pathologies nécessitant une hausse de la fréquence de miction.

Grâce à cet effet, l’ortie représente un excellent remède pour traiter des rhumatismes secondaires à une rétention d’eau et à l’accumulation de toxines. En effet, lors d’un dysfonctionnement dans l’excrétion de l’acide urique et de l’urée notamment, diverses affections peuvent s’ensuivre. Comme c’est le cas d’une atteinte des articulations conduisant à des inflammations et à des œdèmes locaux, accompagnés de douleurs. D’où le recours à l’ortie pour favoriser l’évacuation des toxines par les urines.

Régénérante et anti-inflammatoire

La capacité de l’ortie à prendre en charge des cas de douleurs articulaires lui vient aussi de ses effets régénérants.

D’une part, grâce à sa composition nutritionnelle, elle favorise la reminéralisation des os et des cartilages endommagés. Il s’agit, en effet, d’un légume riche en minéraux dont principalement calcium, fer et potassium. Elle renferme aussi une grande quantité de provitamine et de vitamines A, D et K. Sa teneur en vitamine C s’avère, par ailleurs, 8 fois plus élevée que celle d’une orange. L’ortie présente, par ailleurs, une valeur nutritionnelle comparable à celle de la viande grâce aux divers acides aminés qui la composent.

D’autre part, elle présente des effets antioxydants et anti-inflammatoires du fait de sa teneur en flavonoïdes et stérols. Ce qui va non seulement participer à la régénération des tissus osseux, mais également réduire l’effet des attaques radicalaires. Quant à l’action anti-inflammatoire de l’ortie, similaire à celle que possède la bromélaïne, elle permettra d’apaiser les symptômes et les douleurs de l’atteinte articulaire.

Conseils et précautions d’utilisation de l’ortie comme anti-inflammatoire

Pour le traitement des problèmes articulaires, la dose journalière d’extraits secs d’ortie fréquemment préconisée varie de 300 à 700 mg. Pour des produits en gélules, il est conseillé de s’en tenir aux recommandations du fabricant. Dans tous les cas, le supplément naturel est à prendre en 2 ou 3 prises. Il faut aussi s’assurer que le produit soit bio et de bonne qualité, pour profiter au mieux de ses vertus.

L’ortie fait partie des plantes médicinales sans aucun risque d’effet secondaire pour la santé. Il reste, toutefois, préférable d’éviter son usage chez l’enfant en bas âge et en cas de grossesse ou d’allaitement.

Références

(1) Randall C, et al. « Randomized Controlled Trial of Nettle Sting for Treatment of Base-of-Thumb Pain. » J. R Soc Med. 2000.

Marine Coste
A propos de Marine Coste 15 Articles
Phytothérapeute depuis plus de 20 ans, j’ai créé ce blog pour partager mes connaissances dans le domaine. En contact fréquent avec des patients souffrants d’inflammation chronique, je me documente en permanence sur les solutions naturelles capables de soulager les symptômes les plus handicapants. La bromélaïne étant l’enzyme incontournable contre ce type d’atteinte, j’ai articulé mon blog autour de ses principaux bienfaits.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


1 votes, moyenne : 5,00 sur 5
Loading...