Le guide d’achat de la vitamine C liposomale

La vitamine C liposomale est plus efficace que la vitamine C classique. Mais comment être sûr qu’il s’agit bien d’une forme liposomale ? Beaucoup n’hésitent pas à utiliser le terme « liposome » à des fins commerciales, pour mieux vendre leurs produits. Voici quelques critères d’achat à considérer pour réussir son achat de vitamine C liposomale.

Une vraie vitamine C liposomale

Pour qu’une vitamine C soit qualifiée « liposomale », il faut que celle-ci soit conservée dans des liposomes. Il s’agit de particules microscopiques, constituées de phospholipides, destinées à encapsuler la vitamine. Celles-ci permettent non seulement de conduire le principe actif vers sa cible, mais en plus le protéger des enzymes, sucs digestifs et autres substances pouvant le dégrader. De cette manière, la vitamine C arrive intacte dans la circulation sanguine et agit plus efficacement. Soulignons que le marché regorge de fausses liposomales, qui ne sont que de simples mélanges d’ingrédients actifs et de phospholipides.

Caractéristiques des liposomes

Attention, tous les liposomes sur le marché ne se valent pas ! Certains présentent des caractéristiques qui ne facilitent pas l’assimilation de la vitamine C. Ces quelques points sont donc à prendre en compte :

– Taille du liposome

vitamine C liposomale

La capacité d’absorption de la vitamine C dépend en grande partie de la taille des particules de liposome utilisées. Il faut que celle-ci soit relativement réduite pour traverser facilement les membranes cellulaires au niveau des parois intestinales. La taille idéale est légèrement inférieure à 100 nm. Celle-ci ne doit pas dépasser les 300 nm. En fait, les grosses particules ne peuvent pas être assimilées. Les moins de 50 nm, en revanche, contiennent une trop faible quantité de principes actifs ; ils ne sont donc pas intéressants non plus. Notons aussi que les liposomes de petite taille sont plus stables, permettant ainsi d’obtenir une meilleure biodisponibilité du produit.

– Stabilité du liposome

Il faut s’assurer aussi que les liposomes de la vitamine C liposomale sont stables. Car autrement, ce principe actif risque d’être dégradé avant d’atteindre sa cible. Les fabricants usent alors de différentes techniques pour augmenter leur stabilité. Formulées incorrectement, ces particules peuvent, en fait, se rompre, fusionner ou entrer en collisions. Certaines marques, dernièrement, optent pour une technique plus innovante pour les stabiliser. Il s’agit de réduire les liposomes en un format sec, soit en poudre.

– Matières premières du liposome

La matière utilisée par le fabricant pour la microencapsulation est un autre point important. Privilégier les liposomes élaborés à partir de substances naturelles, telles que la lécithine de tournesol ou de soja.

Qualité de la Vitamine C liposomale et son dosage

Outre la qualité des liposomes, il faut également jeter un œil sur l’origine, le type et le dosage de la vitamine C.

En ce qui concerne l’origine du principe actif, préférer ceux qui sont fabriqués en Europe. Seule la vitamine C de grade Quali-C® est d’origine européenne et respectueuse des normes de qualité. Les autres produits proviennent de Chine.

Mieux vaut se tourner vers la forme naturelle, soit l’acide ascorbique, qui est facile à assimiler par l’organisme. La vitamine C de grade Quali-C® en fait partie. Celle-ci est obtenue grâce à un procédé de fermentation. Notons que les vitamines de synthèse sont non seulement difficiles à assimiler, mais en plus ne sont pas bioactives.

Le dosage de la vitamine doit permettre de couvrir les besoins journaliers, qui vont de 500 mg à 1 000 mg par jour.

Pureté du produit

Il faudra aussi s’intéresser particulièrement à la pureté du produit. Certains fabricants ont recours à divers additifs pour maintenir la stabilité de leurs liposomes. Il peut s’agir d’alcool ou d’autres solvants, qui ne demeurent cependant pas inoffensifs à l’organisme. L’usage d’ingrédients de mauvaise qualité peut, par ailleurs, favoriser la désagrégation des liposomes au fil des temps. D’où l’intérêt de se tourner vers les liposomes en poudre, qui sont largement plus résistants que les formes liquides.

S’assurer que le complément alimentaire ne renferme aucun conservateur chimique, colorant, antiagglomérant (stéarate de magnésium, dioxyde de titane, etc.), nanoparticules, OGM, ou agents de charge.

Forme galénique de la vitamine C

La vitamine C liposomale est proposée dans diverses formes galéniques sur le marché. On cite les formats liquides fournis dans des flacons et poudres en sachet. Ceux-ci doivent être manipulés avec beaucoup de précautions. Leur qualité se dégrade facilement, en fait. On doit les conserver au frigo.

Les gélules ont cet avantage d’être plus faciles à utiliser. De plus, le principe actif est mieux protégé dans les gélules. Si le traitement est de courte durée ou le dosage de seulement 500 mg par jour, on préférera se tourner vers cette forme galénique. Les principes actifs encapsulés se conservent plus longtemps. Privilégier, toutefois, les gélules végétales pour une cure de vitamine C sans risque d’effets secondaires.

Pour plus d’informations concernant la vitamine C liposomale rendez-vous sur l’article correspondant. Vous pouvez également consulter notre guide d’achat pour la bromélaïne.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


(Pas encore de vote)
Loading...