La papaïne, les bienfaits de cette enzyme anti-inflammatoire

Tout comme la bromélaïne de l’ananas, la papaïne est une enzyme protéolytique reconnue pour sa capacité à décomposer les molécules de protéines. Mais, au-delà de cette propriété, cette substance offre aussi de nombreux bienfaits thérapeutiques. L’un des plus connus est son effet anti-inflammatoire.

Présentation de la papaïne

papaïne
On extrait la papaïne du latex de la papaye verte

Attention à ne pas confondre la papaïne avec l’extrait de papaye fermenté, un produit qui nous vient du Japon et qui connaît également un certain succès actuellement. Issu de la fermentation de la pulpe de la papaye, ce dernier ne contient aucune enzyme protéolytique.

La papaïne, elle, se retrouve surtout dans le latex de ce fruit. Il s’agit d’un liquide laiteux qui s’écoule de l’écorce lorsque la papaye n’est pas encore mûre. Pour extraire l’enzyme, il faut procéder à un séchage de ce produit, puis le réduire en poudre. Les feuilles du papayer, tout comme la pulpe de ses fruits, n’en contiennent que très peu.

En médecine traditionnelle, le latex de la papaye est couramment utilisé pour soigner les maux de ventre dus à une indigestion. Il s’agit également d’un remède efficace pour accélérer la guérison des plaies et blessures, et même des brûlures.

Bienfaits santé de la papaïne

Favoriser la guérison des plaies

Les scientifiques reconnaissent la capacité de cette enzyme anti-inflammatoire à favoriser la guérison des plaies. Dans divers essais cliniques, il a été constaté que celle-ci peut non seulement accélérer la cicatrisation, mais aussi réduire les différents symptômes.

Utilisée sur des blessures, œdèmes et inflammations cutanées, cette substance apaise les douleurs, réduit les gonflements et les rougeurs. On conseille surtout son usage après les interventions chirurgicales.

Son efficacité est décuplée lorsque ce produit est combiné à d’autres enzymes protéolytiques de son genre, telles que bromélaïne, rutine et trypsine. (1)

Faciliter la digestion des protéines

On recommande aussi la papaïne pour faciliter la digestion des protéines. Cette difficulté à décomposer les molécules de protéines est en fait liée à une carence d’enzymes protéolytiques produites par le pancréas. Une telle déficience peut être due à une maladie spécifique ou d’origine héréditaire. Certains sujets à un âge avancé rencontrent également ce genre de problème.

Des revues scientifiques ont avancé l’importance de se supplémenter en enzymes protéolytiques pour éviter les indigestions et allergies à certaines protéines. Cette enzyme de la papaye est apte à assurer les rôles des enzymes protéolytiques du pancréas. Cependant, pour qu’elle soit efficace ; il faut impérativement qu’elle atteigne son champ d’action, les intestins. En fait, non suffisamment protégée, cette enzyme risque d’être dégradée par l’acide gastrique lors de son passage dans l’estomac.

Accélérer la guérison des escarres

Cette enzyme de la papaye est aussi un remède naturel efficace pour soigner les escarres. Son efficacité a été prouvée lors d’une étude clinique menée sur plus de 5 000 patients à l’hôpital universitaire de Rio de Janeiro. Il a été remarqué que grâce à son action antioxydante, son usage a permis de protéger les cellules cutanées des effets délétères du stress oxydatif. Cette enzyme a contribué à l’élimination des tissus endommagés et nécrotiques, tout en protégeant les cellules d’une cancérogenèse. (2)

Limiter les complications d’une radiothérapie

Utilisée chez un groupe de patients cancéreux, la papaïne combinée à d’autres enzymes protéolytiques a permis de limiter les effets secondaires de la radiothérapie. Ce type de traitement conduit en effet, la plupart du temps, à un développement de fibrose. On a remarqué que cette substance a limité la progression des cancers, mais elle a également réduit les risques d’effets secondaires. Les scientifiques ont conclu qu’elle peut être utilisée sans problème pour compléter les traitements classiques des cancers. Il faudra toutefois encore de nombreuses études cliniques pour confirmer ces faits. (3)

Papaïne dans les soins cosmétiques

C’est aussi un ingrédient très apprécié dans l’univers du cosmétique. On le retrouve dans certains soins de beauté, tels que les crèmes pour le visage, les lotions, les gommages ou encore le savon. Il est connu que cette enzyme possède des propriétés exfoliantes, blanchissantes, assouplissantes et adoucissantes. En l’appliquant sur la peau, elle aide à détruire et éliminer les cellules mortes sans cependant affecter les cellules saines.

L’utilisation des exfoliants à base de cette substance doit toutefois être limitée à une seule fois par semaine. Celle-ci peut, en effet, entraîner la perte de la fonction de la barrière cutanée en raison de sa capacité à agir sur les jonctions des cellules de l’épiderme. Or, l’absence de cette barrière augmente les risques d’allergie et d’infections bactériennes.

Dosage et précautions d’emploi

Le dosage de papaïne recommandé par jour se situe entre 100 et 150 mg. Pour plus d’efficacité, il faut privilégier les gélules gastro-résistantes qui permettent au principe actif d’atteindre ses cibles. Prendre également en considération le degré d’activité enzymatique du produit. Bien respecter les doses indiquées sur le flacon pour limiter les effets indésirables. À forte dose, cette enzyme peut irriter l’œsophage.

Ce complément alimentaire doit être utilisé avec une très grande précaution chez la femme enceinte et allaitante. En effet, cette enzyme peut provoquer des contractions utérines. Les sujets soumis à des anticoagulants ou allergiques au latex doivent également s’abstenir.

Références

(1) Klein G et Kullich W. « Réduire la douleur des maladies rhumatismales par thérapie enzymatique ». Article en allemand. Wien Med Wochenschr, 1999.
(2) Claudia R. Da Silva et al. « Évaluation de l’innocuité génotoxique et cytotoxique de la papaïne (Carica papaya L.) à l’aide d’analyses in vitro ». J Biomed Biotechnol, 2010.
(3) Gujral MS et al. « Efficacité des enzymes hydrolytiques dans la prévention des effets secondaires induits par la radiothérapie chez les patients atteints de cancers ». Cancer Chemother Pharmacol. 2001.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


1 votes, moyenne : 5,00 sur 5
Loading...